[interview] : COMMENT VIT UN RECORDMAN DU MONDE LE CONFINEMENT ?

Walid Ktila, l’homme des podiums, visait les jeux paralympiques Tokyo 2020 comme prochaine cible pour gaver son palmarès et battre le record paralympique de la course sur fauteuil roulant, son propre record !

Malheureusement, le défi paralympique tant attendu par Walid est reporté d’un an. Dur décision prise à la suite de la crise sanitaire causée par le Coronavirus.

Ce champion indétrônable entretient avec nous exclusivement une interview où il réagit sur l’ajournement des Jeux Paralympiques et nous dévoile des détails de son quotidien sportif pendant le confinement.

Le sport est une évasion complète de la vie. François Hertel

Bonjour Walid, comment se passe votre journée en cette période de confinement ?

“Bonjour, je démarre ma journée avec un petit déjeuner, je sors pour faire des courses si nécessaire, en après-midi j’attaque ma séance d’entrainement à la maison et le soir je sors pour jogging très spécial, à ma façon. Ce n’est pas une journée très intense comme j’avais l’habitude, mais c’est important de garder un peu de rythme”

Vous entretenez donc votre vie sportive ?

“Oui, ce qui a changé, c’est mon mode de vie.  Je suis hyperactif. J’avais un quotidien plus chargé, un vrai rituel très organisé. Là tout est fermé et je me trouve enfermé. Pas de pause café ni de sortie. J’essaie au moins de garder un bout de mon rituel sportif”

Quelle était votre réaction en apprenant le report des jeux paralympiques ?

“J’ai 18 ans en ce domaine sportif, chaque année porte plusieurs objectifs à l’échelle continentale et mondiale. En réalité, j’étais un peu contrarié par rapport aux Jeux Paralympiques. Une année de plus va influencer quand même tout un cycle de préparation. Mais c’est plus fort que nous. Ces conditions obligent. Je vais maintenir ce rythme jusqu’à la fin de saison. Dès que possible, je reprends les préparatifs pour ne pas rater les Jeux l’année prochaine.”

Selon vous, la décision d’ajournement des Jeux Paralympiques a écarté un risque potentiel ?

“Bien sur, il y avait un risque et un danger pour les sportifs et pour ceux qui allaient venir assister. Mais toute cette longue période de préparation, tous ces sacrifices, toute cette fatigue, ce n’est pas facile tout de même d’accepter la décision du report.”

Par rapport à votre alimentation, vous êtes fermes ou c’est le confinement qui exige ?

“Tout à fait, en confinement, je mange double voire triple (haha) mais j’essaie de ne pas trop déborder sur les limites.”

La patience est la clé du bien-être. 

Un mot de la fin pour les gens confinés 

“Il nous faut de la patience, prenez soin de vous, prenez soin de ceux que vous aimez, tout reviendra comme avant, la vie continuera et on disputera les Olympiades en bonne santé.”

N’hésitez pas à laisser un mot pour encourager Walid dans son confinement !

Il y’a 1 mois
0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *